1. |
  2. Systèmes de thermorégulation
  3. |
  4. Thermorégulateurs à eau surpressée
Pressurised Water Chillers

Thermorégulateurs à eau surpressée jusqu'à 160°C

Les thermorégulateurs à eau surpressée de Tool-Temp se caractérisent par le fait qu’ils permettent de régler le fluide eau sur des températures supérieures à 100°C. Tool-Temp divise ses systèmes à eau surpressée en deux groupes de température ; les appareils avec une température maximale jusqu’à 140°C et ceux avec une température de travail maximale jusqu’à 160°C.

TT-1398 N

  • Température maximale 140°C eau
  • Capacité de chauffe 6 kW
  • Capacité de refroidissement 20 kW @ 140°C
  • Système de refroidissement indirect
  • Capacité de la pompe 110 l/min ;
    max. 5,0 bar

Pour applications de moulage par injection, petits moules à outils

TT-142 N

  • Température maximale 140°C eau
  • Capacité de chauffe 12 kW
  • Capacité de refroidissement 60 kW @ 140°C
  • Système de refroidissement indirect
  • Capacité de la pompe 110 l/min ;
    max. 5,0 bar

Moules extrusion, calandres

TT-137 N

  • Température maximale 140°C eau
  • Capacité de chauffe 12 kW
  • Système de refroidissement indirect / direct
  • Capacité de refroidissement indirect
    65 kW @ 140°C
  • Capacité de refroidissement directe
    60 kW @ 50°C
  • Capacité de la pompe 110 l/min ;
    max. 5,0 bar

Moules à outils, système de refroidissement avec vaste plage de température

TT-137 B/BP

  • Température maximale 160°C eau
  • Capacité de chauffe 12 kW
  • Système de refroidissement indirect / direct
  • Capacité de refroidissement tubulaire
    90 kW @ 160°C
  • Capacité de refroidissement directe
    60 kW @ 50°C
  • Capacité de la pompe 75 l/min ;
    max. 6,5 bar

Moules

TT-138 N

  • Température maximale 140°C eau
  • Modèles de capacité de chauffe
    18 kW I 24 kW
  • Système de refroidissement indirect / direct
  • Capacité de refroidissement tubulaire
    85 kW @ 160°C
  • Capacité de refroidissement directe
    60 kW @ 60°C
  • Capacité de la pompe 110 l/min ;
    max. 5,0 bar

Moules à outils, petits rouleaux, conteneurs à double paroi

TT-138 B/BP

  • Température maximale 160°C eau
  • Capacité de chauffage 18 kW I 24 kW
  • Système de refroidissement indirect / direct
  • 85 kW @ 160°C indirect
  • 60 kW @ 60°C direct
  • Capacité de la pompe 75 l/min ;
    max. 6,5 bar

Moules, conteneurs à double paroi, système de contrôle de la température avec une large gamme de températures.

TT-DW160

  • Température maximale 160°C eau
  • Modèles de capacité de chauffe
    9 kW I 18 kW
  • Capacité de refroidissement de l'échangeur thermique à plaques 40 kW @ 150°C
  • Système de refroidissement indirect
  • Capacité de la pompe 36 l/min ;
    max. 5,0 bar

Petits outillages

TT-1358 W

  • Température maximale 130°C eau
  • Modèles de capacité de chauffe
    24 kW I 48 kW
  • Capacité de refroidissement tubulaire
    180 kW @ 130°C
  • Capacité de refroidissement échangeur thermique à plaques
    400 kW
    @ 70°C
  • Système de refroidissement indirect
  • Capacité de la pompe 250 l/min ;
    max. 4,5 bar

 

Rouleaux, plaques, grands consommateurs

Aperçu produits - Thermorégulateurs à eau surpressée

Les thermorégulateurs à eau surpressée de Tool-Temp. Idéaux pour les températures jusqu'à 160°C, avec l'eau comme fluide choisi

Afin d’atteindre des températures supérieures au point d’ébullition, le système doit être mis sous pression. Cela signifie que la pression statique qui règne dans le circuit de thermorégulation est augmenté en conséquence. Pour les appareils allant jusqu’à 140°C, la pression statique est relevée directement à partir de l’eau de réseau. Pour atteindre des températures jusqu’à 160°C, des pompes de surpression sont utilisées pour tous les systèmes à eau surpressée de Tool-Temp. Ces dernières garantissent qu’indépendamment de la pression de l’eau de réseau, les appareils fonctionnent impeccablement et peuvent être utilisés jusqu’à la température maximale conformément aux prescriptions. En raison du système il est absolument nécessaire que les appareils à eau surpressée soient raccordés à l’eau du réseau, puisque la pression nécessaire aux appareils est générée à partir de l’eau du réseau.

Les appareils à eau surpressée Tool-Temp disposent pratiquement tous d’un réservoir à eau avec une structure en forme de dôme. À partir d’une température de 80°C l’électrovanne ferme la ventilation et le système est fermé par rapport à l’atmosphère. Cela permet à la pression statique d’être un peu plus élevée que la pression de saturation à cause de la température. Cela est nécessaire pour que la pompe du côté aspiration ne passe pas en cavitation. Afin de ne pas trop laisser grimper la pression statique dans l’appareil, les appareils à eau surpressée de Tool-Temp sont équipés d’un vase d’expansion doté d’une membrane prétendue. Ce dernier tempère la rapidité de la montée en pression par rapport à la courbe de pression de la vapeur. La pression formée à partir de l’eau du réseau ou de la pompe de surpression est en partie recueillie par le vase d’expansion. Un autre avantage est que les appareils Tool-Temp sont ainsi construits de manière robuste pour résister à la montée en pression suite à la dilatation de l’eau de circulation.. Cela permet ainsi également le raccordement de gros consommateurs, sans que les appareils ne passent en arrêt d’urgence pour cause de surpression.

Les appareils sont dotés d’un remplissage automatique, qui ouvre une électrovanne en dessous de 80 °C et remplit l’appareil soit à l’aide de la pompe de surpression soit à l’aide de la pression de l’eau du réseau. Cette pompe de remplissage permet également le remplissage lorsque la pression de l’eau du réseau est inférieure à la pression système dépendante de la température aller dans l’appareil. L’eau traverse maintenant le clapet anti-retour dans le système. Tous les appareils
à eau surpressée de Tool-Temp sont dotés d’une vidange du moule pour faciliter la manipulation des appareils et pour pouvoir réaliser un changement de moule rapide. Pour certains modèles, cette vidange du moule est réalisée via un soufflage actif à l’aide d’air comprimé. Une vidange intégrale et propre sans eau résiduelle est ainsi garantie.

Les éléments nécessaires à la commande et à la surveillance automatique comme les boutons poussoirs, les contacteurs, les relais thermiques pour le moteur à pompe, les disjoncteurs, ainsi que le thermostat, sont placés dans le coffret électrique de l’appareil. La commande de température est un régulateur PID doté des positions chauffage-neutre-refroidissement. L’électronique est conçue de manière à ce que les signaux de chauffage et de refroidissement ne puissent pas être activés en même temps. La régulation est ainsi extrêmement écoénergétique.

Lors de l’utilisation de contacteurs à semi-conducteurs, les disjoncteurs, ou fusibles, coupent l’alimentation électrique en cas de surcharge ou de court-circuit du composant à protéger (par ex. le chauffage).

Grâce à sa capacité thermique spécifique élevée et à son comportement respectueux de l’environnement (pas de difficultés de mise au rebut), l’eau est souvent utilisée comme caloporteur. Avec env. 4,2 kJ/kg, la capacité thermique de l’eau est deux fois plus élevée que l’huile caloporteuse. Cela permet de transporter nettement plus d’énergie et d’atteindre une température de moule plus stable avec une capacité de débit inférieure. En outre, avec env. 1mm²/s, l’eau est nettement plus fluide que l’huile en dessous de 250 °C, ce qui permet d’obtenir des courants turbulents avec une vitesse d’écoulement plus faible. Un courant turbulent est nécessaire pour que l’échange thermique entre les caloporteurs et les surfaces pertinentes (chauffages, refroidisseurs, canaux de moule, faces intérieures des rouleaux, parois de réacteurs etc.) puisse se faire plus rapidement.

L’eau est l’un des seuls caloporteurs à offrir en plus l’avantage d’avoir des propriétés de transfert thermiques pratiquement indépendantes de la température. Cela permet d’ouvrir une plage de température plus grande avec l’eau. La qualité de l’eau est essentielle avec les appareils à eau surpressée. Des sels dissous, une part de chlorure trop élevée, une valeur pH trop basse ou l’utilisation de conduites en cuivre et de cavités peuvent être la cause de corrosion, d’entartrage ou de fatigue du matériau. Un traitement chimique de l’eau est souvent une partie incontournable pour l’utilisation d’eau dans des processus industriels. Il convient obligatoirement de tenir compte du fait que les additifs ajoutés à l’eau conviennent également à des températures élevées et ne se décomposent pas à des températures supérieures à 100°C, ne génèrent pas d’acides et ne forment pas de vapeurs explosives.

Tool-Temp se fixe des exigences ultra strictes en ce qui concerne la construction robuste. Pour les systèmes à eau surpressée précisément, seuls des raccords de tuyauterie fixes sont utilisés. Ces derniers sont fabriqués sur des plieuses hautement automatisées dans l’usine de Sulgen. Le boîtier est complètement fermé, pour empêcher que la saleté ne puisse pénétrer dans l’appareil. Les chauffages sont à basse tension et le rapport entre la charge de surface de chauffage et la vitesse de débit est optimisé. Les composants critiques comme le refroidisseur et le contrôle de débit, sont issus de la production propre. Lors de la phase de conception déjà, l’accent est mis sur la matérialisation. De l’acier inoxydable est utilisé sans le moindre compromis à tous les endroits entrant en contact avec l’eau.

Les éléments de sécurité suivants sont également montés dans tous les appareils à eau surpressée Tool-Temp :

  • Le clapet anti-retour empêche le reflux de l’eau lorsque la pression dans le circuit est supérieure à la pression d’eau du réseau.
  • Deux soupapes de sécurité surveillent la montée en pression. La première soupape désactive les chauffages, la seconde soupape ouvre le circuit en cas de haute pression et force une chute de température.
  • Les manomètres affichent à la fois la pression système et la pression de la pompe.
  • Le débitmètre surveille la circulation du circuit caloporteur vers les consommateurs.
  • La décharge de pression veille à ce que le circuit de thermorégulation soit mis hors tension avant que l’appareil ne soit découplé du consommateur. Pour un appareil hors pression (électrovanne ouverte), la vidange du consommateur est possible par aspiration en dessous de 80 °C.

La série à eau surpressée de Tool-Temp peut être répartie en deux groupes pour ce qui touche au refroidissement. De manière générale, tous les appareils sont équipés d’un refroidissement indirect. Il existe en plus un groupe d’appareils, qui dispose outre d’un refroidissement indirect, également d’un refroidissement direct. Pour les modèles à deux systèmes de refroidissement, il est possible en dessous de 80°C de passer du refroidissement indirect au refroidissement direct à l’aide d’un échangeur thermique tubulaire. Une électrovanne s’ouvre et l’eau de refroidissement s’écoule directement dans le réservoir d’eau. Pour cette forme de refroidissement, l’eau de refroidissement se mélange à l’eau de processus. L’excédent d’eau quitte l’appareil par la sortie d’eau de refroidissement. Les appareils à eau surpressée de Tool-Temp s’utilisent de manière très polyvalente, puisqu’ils peuvent atteindre des valeurs de capacité de refroidissement très élevées sur tout l’éventail de travaux.

Le clair avantage des appareils à eau surpressée réside dans la capacité thermique élevée, respectivement dans le bon transfert thermique de l’eau. Contrairement aux huiles caloporteuses, il est possible de transporter nettement plus d’énergie thermique avec de l’eau qu’il n’est possible de le faire avec de l’huile. La vaste plage de température des appareils à eau surpressée, ainsi que la fonction de refroidissement direct offrent un large éventail d’utilisation des appareils. Ainsi, ces derniers peuvent être utilisés pour le chauffage de moules à outils dans l’industrie plastique, la thermorégulation de rouleaux dans l’industrie graphique mais également pour la thermorégulation d’extrudeurs dans l’industrie chimique et pharmaceutique ou dans le secteur alimentaire.