1. |
  2. Systèmes de thermorégulation
  3. |
  4. Thermorégulateurs universels à eau et à...
Universal Units

Thermorégulateurs universelsjusqu'à 90°C (eau) / 150°C (huile)

Nos thermorégulateurs universels sont des systèmes ouverts, caractérisés par le fait de pouvoir être utilisés à la fois avec de l’eau (90°C) et de l’huile (150°C). En fonction du système, les thermorégulateurs universels peuvent être uniquement utilisés avec de l’eau jusqu’à l’atteinte du point d’ébullition (90°C). Avec de l’huile, ce groupe d’appareils « ouverts » atteint une température maximale de 150°C.

TT-180

  • Température maximale
    90°C eau
  • Température maximale
    150°C huile
  • Capacité de chauffe 9 kW eau
  • Capacité de chauffe 3 kW huile
  • Capacité de refroidissement 35 kW @ 90°C
  • Système de refroidissement indirect
  • Capacité de la pompe 60 l/min ;
    max. 4.0 bar

Outillages jusqu'à 600 kg

TT-181

  • Température maximale
    90°C eau
  • Température maximale
    150°C huile
  • Capacité de chauffe 9 kW eau
  • Capacité de chauffe 3 kW huile
  • Capacité de refroidissement 35 kW @ 90°C
  • Système de refroidissement indirect
  • Capacité de la pompe 60 l/min ;
    max. 4.0 bar

Moules jusqu'à 600 kg
- avec vidange de l'outillage
- avec fonction anti-fuite

TT-188

  • Température maximale
    90°C eau
  • Température maximale
    150°C huile
  • Capacité de chauffe 9 kW eau
  • Capacité de chauffe 3 kW huile
  • Capacité de refroidissement 35 kW @ 90°C
  • Système de refroidissement indirect
  • Capacité de la pompe 60 l/min ;
    max. 4.0 bar

Moules jusqu'à 600 kg
- avec vidange de l'outillage
- avec fonction anti-fuite
- avec contrôle de débit

TT-168 E / TT-168 H

  • Température maximale
    90°C eau
  • Température maximale
    150°C huile
  • Capacité de chauffe 12 kW eau
  • Capacité de chauffe 6 kW huile
  • Capacité de refroidissement 45 kW @ 90°C
  • Système de refroidissement indirect
  • Type E : capacité de la pompe 60 l/min ;
    max. 4.0 bar
  • Type H : capacité de la pompe 60 l/min ;
    max. 7.0 bar

 

 

Système à deux pompes
utilisable à des températures ambiantes élevées
disponible en version refroidi à l'eau
en option sans réservoir

Aperçu complet des produits- Thermorégulateurs universels

Thermorégulateurs universels – thermostats de processus universels

Pour ces thermorégulateurs, à la fois de l’eau et de l’huile peuvent être utilisée pour le transport de l’énergie. Ce type d’appareil offre l’avantage de pouvoir adapter le caloporteur manière flexible au processus, puisque les appareils peuvent être utilisés à la fois avec de l’eau et de l’huile. Tous les appareils universels sont des systèmes ouverts qui sont refroidis indirectement. Comme il s’agit d’un chauffage à bain ouvert, pour lequel le réservoir sert en même temps de bac de compensation, le fluide de circulation de ces appareils est en contact direct avec l’oxygène de l’air. Cette construction d’appareils est utilisée pour des températures d’eau de 90 °C et des températures d’huile jusqu’à 150 °C.

Une pompe submersible, en règle générale une pompe centrifuge, est placée sur le réservoir d’eau. Le refroidisseur, un serpentin de refroidissement en forme de spirale, dans lequel l’eau de refroidissement circule et traversé par le caloporteur, se trouve sur le réservoir. Pour ces appareils à refroidissement indirect, une électrovanne s’ouvre lorsque le refroidissement est nécessaire et laisse l’eau de refroidissement traverser l’échangeur thermique. L’entrée de l’eau de refroidissement peut être soit raccordée à un refroidisseur, soit au réseau d’eau. Pour les chauffages, il s’agit d’éléments chauffants à immersion placés dans le réservoir, qui sont traversés par le fluide.

Une sonde de température mesure la température du caloporteur et transmet la valeur à l’entrée du régulateur. Pour ces modèles d’appareils, Tool-Temp utilise des éléments thermiques de type J (Fe-Ko) comme sondes de température. Le contrôle de niveau se compose d’un flotteur situé dans le réservoir, qui active un remplissage automatique jusqu’au niveau de consigne lorsque le niveau de liquide est trop bas (uniquement pour les appareils à eau). Si le niveau passe en dessous d’une valeur critique, le circuit de pompe et de chauffe est interrompu (protection contre la marche à vide). Un thermostat de sécurité protège l’appareil et le processus d’une surchauffe, en désactivant les chauffages dès que la température dépasse une valeur seuil. Tool-Temp utilise exclusivement une coupure forcée, qui en fonction du modèle dispose de circuits redondants doubles ou triples. Ces commutations offrent principalement une augmentation importante de la sécurité de fonctionnement lors de l’utilisation d’huile comme caloporteur.

Les éléments nécessaires à la commande et à la surveillance automatique comme les boutons poussoirs, les contacteurs, les relais thermiques pour le moteur à pompe, les disjoncteurs, ainsi que le thermostat, sont placés dans le coffret électrique de l’appareil.

La commande de température est un régulateur PID doté des positions chauffage-neutre-refroidissement. L’électronique est conçue de manière à ce que les signaux de chauffage et de refroidissement ne puissent pas être activés en même temps. La régulation est ainsi extrêmement écoénergétique.

Lors de l’utilisation de contacteurs à semi-conducteurs, les disjoncteurs, ou fusibles, coupent l’alimentation électrique en cas de surcharge ou de court-circuit du composant à protéger (par ex. le chauffage). Une particularité de la construction des appareils universels est que le remplissage automatique de l’eau peut être fermé via une vanne sphérique, pour que l’eau n’entre pas dans le système en cas de niveau trop bas lors d’un fonctionnement à l’huile.

Les appareils dotés d’un chauffage à bain se caractérisent par un prix avantageux et une construction simple. Pour le fonctionnement à l’eau, la température aller est limitée à 90 °C à cause de l’évaporation de l’eau. Pour les appareils à huile, la température aller maximale recommandée est de 150 °C. On entend par oxydation de l’huile le processus durant lequel des radicaux se forment dans une première étape, faisant ainsi apparaitre en plusieurs étapes chimiques, sous l’influence de l’oxygène et de la température, des polymères et acides. Les polymères de l’huile font augmenter la viscosité (plus visqueuse) et entraînent une coloration marron de l’huile. Les modifications de couleur dans le ton gris-noir apparaissent à des températures encore plus élevées sans l’influence de l »oxygène. La structure moléculaire de l’huile est alors morcelée. Cette réaction très rapide a lieu sur des composants soumis à une contrainte élevée (chauffages, dans certains cas également dans le moule, ou dans le processus). Les produits résultant d’une décomposition thermique de l’huile ne sont souvent pas solubles et peuvent entraîner des dépôts très difficiles à éliminer. Les structures moléculaires longues sont morcelées par la décomposition thermique. De plus, ces molécules courtes s’évaporent bien plus rapidement, ce qui entraîne une réduction du point d’éclair et une forte odeur.

Tool-Temp se fixe des exigences ultra strictes en ce qui concerne la construction robuste. Le boîtier de tous les modèles est ainsi complètement fermé, pour empêcher que la saleté ne puisse pénétrer dans l’appareil par le fond. Les chauffages sont à basse tension et le rapport entre la charge de surface de chauffage et la vitesse de débit est optimisé. Les composants critiques comme le refroidisseur, le contrôle de débit, sont issus de la production propre.

Les thermorégulateurs universels peuvent être dotés d’une fonctionnalité élevée, malgré leur construction simple. L’opérateur bénéficie ainsi d’une aide considérable lors de son travail quotidien avec les appareils. Vidange automatique de l’outillage, surveillance numérique du débit et fonctionnement sous vide peuvent tout aussi bien être intégrés dans les appareils qu’un régulateur de température externe ou des interfaces numériques.

Le domaine d’utilisation des thermorégulateurs universels est très vaste. Ils peuvent être utilisés pour la thermorégulation de l’outillage lors du moulage par injection et également lors du chauffage de zones d’extrudeuses ou de petits cylindres.